La performance chez Gina Pane

téléchargement
Gina Pane, Azione Snetimentale, 1973

L’artiste Gina Pane naît le 24 mai 1939 à Biarritz et meurt le 5 mars 1990 à Paris. Elle est une actrice majeure des performances parisiennes des années 1970 puisqu’elle se tourne à cette époque vers le « body art » ou l’art corporel. Ce terme est utilisé pour désigner un groupe d’artistes qui réfléchissent sur l’idée du corps comme média pour dénoncer « les déterminismes collectifs, le poids des rituels sociaux ou encore les codes d’une morale familiale et religieuse » (1). Le corps est donc un critère essentiel dans l’art de Gina Pane qui dit « Pour moi, le modernisme devait continuer sa marche et passer par le corps ». (2)
Cette idée du corps comme médium va être traitée par Gina Pane de manière très particulière : par la blessure.
Gina Pane va utiliser lors de ces performances différents objets lui permettant de se créer des blessures superficielles. On retrouve ainsi des performances où l’artiste monte sur une échelle constituée de lames de rasoirs, d’autre où elle se blesse avec du verre ou des épines de roses. Elle peut également ingérer de la viande crue ou du lait avarié. David Le Breton détail bien ces différentes performances dans son article « Body Art : la blessure comme œuvre chez Gina Pane » paru dans le volume 92 de Communication en 2013. Il parle par exemple de Escalade non anesthésiée, Lait chaud ou encore Azione sentimentale.  (3)
Cette pratique de la blessure a pour Gina Pane différentes significations.
Toujours dans l’article de David Le Breton, on observe que la blessure est tout d’abord un moyen de médiation direct avec le public. Elle permet à Gina Pane d’entrer en « communion » avec lui. Sa douleur touche les spectateurs, ils ressentent de l’empathie et entre ainsi dans l’univers de l’artiste. Il y a donc bien dans sa performance une idée de connexion avec son public. Cela va lui permettre de faire passer différents messages.
Il y a dans l’œuvre de Gina Pane une dimension de critique sociale. Dans le n°52 de la revue Champ Psychosomatique publié en 2008 (2), Françoise Neau tente d’expliquer cela. Pour elle, l’action de Gina Pane a pour but de « démystifier l’image du corps ». En effet, le corps serait pour elle l’image d’une société consommatrice, industrielle, compétitive, mécanique et aliénante. Une société très dure et dont les principes se répercuteraient sur notre corps. Ainsi, en se blessant, Gina Pane détruit son corps biologique pour atteindre un corps social. La blessure est un remède aux maux sociaux.
Pour Julia Hountou (4) dans l’article « Autoportrait(s) de Gina Pane » publié le 9 juillet 2009 sur le site elle@centrepompidou la blessure chez Gina Pane est un moyen de définir la femme et son  rôle dans la société. D’un côté elle présente la femme par ces blessures : une entaille légère pourrait représenter « le sexe féminin » et le sang qui en découle les « mensurations » de la femme. Et d’un autre côté elle dénonce également l’image de la femme dans la société en critiquant par exemple le diktat d’un esthétisme parfait et superficiel. On remarque également l’importance pour Gina Pane de montrer qu’elle est une artiste active qui peut « vivre, exister, penser comme les créateurs masculins l’ont toujours fait ». Il y a donc dans l’œuvre de Gina Pane une réelle volonté féministe.
Les performances de Gina Pane sont donc une manière très particulière d’exposer et d’utiliser le corps.

(1) Définition du « Body Art » dans l’Encyclopédie Universalis http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/body-art/

(2) Article de Françoise Neau dans Champ psychosomatique en 2008 http://www.cairn.info/revue-champ-psychosomatique-2008-4-page-105.htm

(3) Article « Body Art : la blessure comme œuvre chez Gina Pane » de André Le Breton paru dans le volume 92 de Communication en 2013 persee.fr/doc/comm_0588-8018_2013_num_92_1_2696

(4) Article « Autoportrait(s) de Gina Pane » de Julia Hountou publié le 9 juillet 2009  http://elles.centrepompidou.fr/blog/?p=252

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s